Nos artistes

Yves Brayer

Peintre français né à Versailles en 1907. Il pratique le dessin et la peinture depuis son enfance.

Décédé en 1990, il est enterré aux Baux-de Provence où le MUSEE YVES BRAYER sera inauguré en Septembre 1991.

Fortement attiré par les paysages méditerranéens,  la Provence et la Camargue resteront ses lieux de prédilection jusqu'à la fin de sa vie.

Yves Brayer est né à Versailles en 1907. Il étudie à l’Ecole des Beaux-Arts de Bourges puis à celle de Paris. Après des séjours en Espagne, en 1927, et au Maroc, en 1928, il obtient le prix de Rome et séjourne trois ans à la Villa Médicis de 1930 à 1934.

Démobilisé à Montauban, il s'installe à Cordes-sur-Ciel dans le Tarn en 1940. Un Musée lui sera consacré dans la plus belle salle de la mairie dès 1960.

A la Libération, il part avec son épouse en Provence. Il réalise qu'il existe d'autres harmonies que celles des architectures créées par l'homme, celles de la nature pure et sauvage et il est bientôt fasciné par la diversité des Alpilles, puis par les étendues et la faune de la Camargue. Il se fixe bientôt en Provence plusieurs mois chaque année.

Après sa période noire espagnole, puis ocre et rouge italienne, il diversifie sa palette en introduisant des verts, des jaunes pâles et quelques bleus. Fortement attiré par les paysages méditerranéens, il retourne travailler en Espagne et en Italie, mais la Provence et la Camargue resteront ses lieux de prédilection jusqu'à la fin de sa vie.

Décédé en 1990, il est enterré aux Baux-de Provence où le MUSEE YVES BRAYER sera inauguré en Septembre 1991.

Il est présent dans divers musées et dans de nombreuses collections tant en France qu'à l'étranger. Il fut professeur à l'Académie de la Grande Chaumière pendant cinquante ans, Président du Salon d'Automne pendant cinq ans et, au titre de membre de l'Académie des Beaux-Arts, conservateur du Musée Marmottan à Paris pendant plus de onze ans.

img

Un nouveau regard au Musée Brayer

02/06/2020

Article : La Provence

Rédactrice Isabelle Appy

> Télécharger l’article
img

La Gazette de Drouot

26/03/2010

Article : Yves BRAYER en noir et blanc

Rédactrice Lydia Harambourg

> Télécharger l’article
img

Côté Galeries

01/09/2009

Article : Yves Brayer Compagnon de route

Rédactrice Emmanuelle Tenailleau

> Télécharger l’article
img

La Gazette de l'Hôtel Drouot

14/04/2006

Article : Yves Brayer carnets du Mexique

> Télécharger l’article
img

La Gazette de l'Hôtel Drouot

09/04/2004

Article : Yves Brayer et le voyage

> Télécharger l’article
img

La Gazette de l'Hôtel Drouot

04/10/2002

Rédactrice Lydia Harambourg

> Télécharger l’article
img

A l'heure du Sud

Article : Carnets - Brayer Voyageur

> Télécharger l’article
Yves Brayer, peintre fasciné par la lumière méditerranéenne, grand voyageur, nous apprend à regarder le monde et à le conserver dans notre souvenir.
Ses toiles vivantes et colorées, illustrent parfaitement les lieux où le peintre a vécu et que l’on découvre dans les paysages de Grèce, d’Italie, d’Espagne et de Provence.
Sa muse et compagne, Hermione, est parfaitement évoquée dans le texte de préface poétique et fort de Dominique Bona et dans les magnifiques portraits du peintre.

Yves Brayer - Un nouveau regard

Yves Brayer, peintre fasciné par la lumière méditerranéenne, grand voyageur, nous apprend à regarder le monde et à le conserver dans notre souvenir. Ses toiles vivantes et colorées, illustrent parfaitement les lieux où le peintre a vécu et que l’on découvre dans les paysages de Grèce, d’Italie, d’Espagne et de Provence. Sa muse et compagne, Hermione, est parfaitement évoquée dans le texte de préface poétique et fort de Dominique Bona et dans les magnifiques portraits du peintre.

Editions des Falaises - Février 2020 - Préface de Dominique Bona

160 pages - 28 x 21 cm

19 €

> Plus de détails
Yves Brayer est né à Versailles en 1907. Il étudie à l’Ecole des beaux-arts de Bourges puis à celle de Paris. Après des séjours en Espagne en 1927 et au Maroc en 1928, il obtient le prix de Rome et séjourne trois ans à la Villa Médicis, de 1930 à 1934.
Démobilisé à Montauban, il s’installe à Cordes-sur-Ciel dans le Tarn en 1940. Un musée lui sera consacré dans la plus belle salle de la mairie dès 1960.
A la Libération, il part avec son épouse en Provence. Il réalise qu’il existe d’autres harmonies que celles des architectures créées par l’homme, celles de la nature pure et sauvage et il est bientôt fasciné par la diversité des Alpilles, puis par les étendues et la faune de la Camargue. Il se fixe bientôt en Provence, plusieurs mois chaque année.
Après sa période noire espagnole, puis ocre et rouge italienne, il diversifie sa palette en introduisant des verts, des jaunes pâles et quelques bleus. Fortement attiré par les paysages méditerranéens, il retourne travailler en Espagne et en Italie, mais la Provence et la Camargue resteront ses lieux de prédilection jusqu’à la fin de sa vie.
Décédé en 1990, il est enterré aux Baux-de-Provence où le musée Yves Brayer sera inauguré en septembre 1991.
Il est présent dans divers musées et dans de nombreuses collections tant en France qu’à l’étranger. Il fut professeur à l’Académie de la Grande Chaumière pendant cinquante ans, président du Salon d’Automne pendant cinq ans et, au titre de membre de l’Académie des beaux-arts, conservateur du musée Marmottan à Paris pendant plus de onze ans.

Yves Brayer - Provence, Camargue, Côte d'Azur, Cordes sur Ciel

Yves Brayer est né à Versailles en 1907. Il étudie à l’Ecole des beaux-arts de Bourges puis à celle de Paris. Après des séjours en Espagne en 1927 et au Maroc en 1928, il obtient le prix de Rome et séjourne trois ans à la Villa Médicis, de 1930 à 1934. Démobilisé à Montauban, il s’installe à Cordes-sur-Ciel dans le Tarn en 1940. Un musée lui sera consacré dans la plus belle salle de la mairie dès 1960. A la Libération, il part avec son épouse en Provence. Il réalise qu’il existe d’autres harmonies que celles des architectures créées par l’homme, celles de la nature pure et sauvage et il est bientôt fasciné par la diversité des Alpilles, puis par les étendues et la faune de la Camargue. Il se fixe bientôt en Provence, plusieurs mois chaque année. Après sa période noire espagnole, puis ocre et rouge italienne, il diversifie sa palette en introduisant des verts, des jaunes pâles et quelques bleus. Fortement attiré par les paysages méditerranéens, il retourne travailler en Espagne et en Italie, mais la Provence et la Camargue resteront ses lieux de prédilection jusqu’à la fin de sa vie. Décédé en 1990, il est enterré aux Baux-de-Provence où le musée Yves Brayer sera inauguré en septembre 1991. Il est présent dans divers musées et dans de nombreuses collections tant en France qu’à l’étranger. Il fut professeur à l’Académie de la Grande Chaumière pendant cinquante ans, président du Salon d’Automne pendant cinq ans et, au titre de membre de l’Académie des beaux-arts, conservateur du musée Marmottan à Paris pendant plus de onze ans.

Editions des Falaises - Avril 2022 - Préface de Patrick de Carolis

136 pages - 28 x 21 cm

20 €

> Plus de détails

Affiche Yves Brayer "Un nouveau regard"

Du 15/10/2020 au 15/11/2020

Affiche Yves Brayer "Yves Brayer et l'Espagne"

Du 11/10/2018 au 11/11/2018

Affiche Yves Brayer "Les Années Romaines"

Du 08/10/2016 au 08/11/2016

Affiche Yves Brayer "Avant Rome"

Du 08/10/2014 au 08/11/2014

Affiche Yves Brayer "En noir et blanc"

Du 08/09/2012 au 08/10/2012

Affiche Yves Brayer "En noir et blanc"

Du 10/03/2010 au 20/04/2010

Affiche Yves Brayer "Peintre et Voyageur"

Du 20/11/2007 au 30/12/2007

Du 26/03/2006 au 26/04/2006

Affiche Yves Brayer "Carnets du Mexique, 1963"

Du 04/04/2004 au 04/05/2004

Affiche Yves Brayer "Les Capitales" ou L'éloge de la peinture à l'eau

Du 22/09/2002 au 08/11/2002